jeudi 16 décembre 2010

Résolutions 2011...

2010 aura été pour moi une année d'innovation. Ayant franchi le (vénérable) cap de la cinquantaine, je me suis permise quelques nouveautés côté personnel. J'ai lâché prise sur certaines facettes de ma petite vie, fait du ménage dans mes relations, pris un peu d'assurance ! Bah ! Il reste encore du travail à faire, mais avec le temps (et la sagesse) ça viendra. Ah oui ! Je me suis payée mon premier voyage en sol français. Voyage mémorable s'il en est.

J'ai aussi décidé (parce que c'est vraiment une décision que j'ai prise) de me mettre sérieusement à l'écriture. Je compte encore mes textes en centaines de mots... mais comme mon amie virtuelle Isa, je rêve du jour ou je serai capable d'avoir un plan de roman de 14 000  mots ;o).

La blogosphère m'a ouvert une porte que j'ai défoncée à toute vitesse dès que j'en ai connu les rouages. J'adore cette nouvelle confrérie ou le plaisir de rencontrer des individus (charmants) qui ont la même passion des mots que moi est chaque jour renouvelé... pour ne pas dire plusieurs fois par jour !!

J'ai entrepris aussi un nouveau défi cette année. J'ai fait des tartes et des beignes, des pâtés et du ragout - à venir le week-end prochain - toute seule avec mon moi-même. J'étais paniquée... mais j'ai réussi. Parait pas, là, mais monter l'Éverest n'aurait pas été ben ben plus stressant ;o) Je rigole... un peu ! Je suis très fière des résultats.

Alors, devant tant de beaux défis que j'ai relevés, j'ai décidé de prendre de bonnes résolutions pour l'an 2011 qui s'installera dans quelques tic tac d'horloge grand-père. Laissez-moi vous dire que ça cogite dans mon petit cerveau. Comme tout bon roman qui se respecte (toujours selon mes nouveaux amis écrivains), je dois préparer un plan. Et c'est ce sur quoi je travaille actuellement : Mes résolutions pour la prochaine année. Résolutions que je veux tenir absolument. Ma première sera sûrement LA PERSÉVÉRANCE pour poursuivre mes bonnes intentions plus de... 3 jours.

Et vous, avez-vous l'intention de prendre des résolutions pour la prochaine année ? Je viens d'avoir une idée ! Je pourrais ouvrir une page sur mon blogue et y inscrire nos résolutions. Elles seraient à la vue de tous... donc plus difficiles à abandonner en cours de route. Ça pourrait devenir un bon leitmotiv. Si ça vous intéresse, laissez-le moi savoir !

À la prochaine !

7 commentaires:

  1. OUF!! Faut bien réfléchir à cette résolution!
    Diane

    RépondreSupprimer
  2. Ma résolution pour l'an 2010 se divise en deux : Passer à travers les 2-3 premiers mois (ma séparation d'avec le père/coloc) sans perdre la raison et rendre ma maison beaucoup plus sereine. Et puis faire une grosse barre sur les relations amoureuses. Plus d'homme pour le restant de ma vie! Que Dieu m'en garde!

    RépondreSupprimer
  3. Ma chère cousine ma résolution c'est d'essayer de voir ce que j'ai au lieu de ce que je n'ai pas.Parfois on n'oublie!!Santé et longue vie à tous!Life is Beautiful!!!xoxoxoxxo Nat

    RépondreSupprimer
  4. La mienne, est de me dire OUI, donc ça voudra dire que je vais dire non aux autres. Ce dire OUI est de se respecter avant tout. j'ai déjà commencé et je tiens un calendrier où je coche les journées avec un ou des OUI. 8-)

    Bonne journée Cousine!

    Nancy xx

    ps: je vais voir ton blogue à tous les jours en espérant te lire un peu. J'adore ce que tu fais. Tu es géniale!!! xxooxx

    RépondreSupprimer
  5. Sans modestie, je t'aurai au moins donné une porte! Enjoy!

    RépondreSupprimer
  6. @ Diane - Une bonne résolution à prendre: Prendre des résolutions et surtout les tenir;o)

    @ PVPM - Je te souhaite de tout coeur de réaliser ta première résolution. Pour la seconde, j'espère que tu changeras d'idée. Ce ne sont pas toutes les pommes qui sont pourries ;o)

    @Nat - Cousine, comme tu as raison. Belle résolution. Encore, condoléances pour ta grand-mère.

    @Nancy - Cousine, 100% d'accord avec toi. Oui plus souvent à nous-mêmes... et les autres s'il en reste. Merci de me suivre. xox

    @François - Une maudite belle porte, mon François. Merci, milles mercis !

    RépondreSupprimer