mercredi 13 octobre 2010

Ceux qui pensent que tout leur est dû ...

Étant à la recherche de locataires pour l'un de mes logements, je regardais, derniêrement, les annonces classées du site Internet de Cablevision, dans la section 'Je cherche'  J'ai eu tout une surprise de lire une annonce, mise par une dame activement à la recherche d'un logement. L'annonce se lisait comme suit:

"Ca fait pres d'un an que je cherche a me loger et ne vous meprenez pas ceci n'est pas une critique c'est un constat. Je travaille a temps plein je gagne 42,000$ par annee j'ai 52 ans donc passe l'age des partys,vous demandez des enquetes de credit ce que je refuse categoriquement car ceci est ma vie tres privee et c'est illegal de toute facon mais surtout j'ai un p'tit chien dont personne ne veux. Mais qu'est-ce qui vous fait donc si peur. Vous me demandez de me separer de lui c'est impensable pour moi et ceux d'entre vous qui en ont un devrait etre bien place pour comprendre Car je suis certaine que certains proprietaire en possedent un eux meme. Alors qu'est-ce que je fait."

Ceux qui me connaissent ne seront pas surpris de savoir que j'ai répondu à la dame pour y donner ma façon de voir les choses, étant moi-même propriétaire. Voici la réponse que j'ai fait à cette dame : 

Si vous gagnez 42 000 $ par année...qu'est-ce qui vous empêche de vous acheter une propriété et de vivre avec votre chien ?

Je suis propriétaire et avant, je ne demandais pas d'enquête de crédit à personne et JE FAISAIS CONFIANCE AUX GENS !! Maintenant, c'est systématique !!! Je demande une enquête de crédit, des preuves d'emplois, des références d'anciens propriétaires... Je demande un dépôt de sécurité et j'exige que les personnes qui habitent dans mes logements NE FUMENT PAS...  pas qu'ils ne fument pas dans mes logements... QU’ILS NE FUMENT PAS… POINT !!! Je refuse de louer aux fumeurs !!!

Pourquoi, me direz-vous !! Parce que les fumeurs ne respectent pas le fait qu'on demande de ne pas fumer dans les logements... ou bien, s'ils le respectent, ils jettent leurs mégots de cigarettes dans la cour.

Si je vous rencontrais dans la rue et que je vous demandais de me prêter 6 000 $, là comme ça... accepteriez-vous ? Seriez-vous intéressée et ouverte d'esprit pour me prêter 6 000 $ ne sachant que mon nom et le nom de mon chien !!! Je ne crois pas, non. Alors, si je vous loue un logement de 500 $ par mois, je vous conscent un prêt de 6 000 $ par année. Donc, avant de se faire, je veux m'assurer de votre capacité de payer, le pourquoi des enquêtes de crédit, chère Madame. Je ne vois pas en quoi cette mesure de sécurité pour le propriétaire serait illégale ???? Vous savez, Madame, quand on a rien à cacher...

J'ai eu des locataires avec des chiens... Encore là...ils ne respectent rien. On doit leur dire de ramasser les excréments des chiens, ça jappent tout le temps, ça brise les cadre de porte et ça pue !!

Alors, madame, avant d'accuser les propriétaires d'être intransigeants, essayez de vous mettre à notre place. Parce qu'un coup qu'un locataire est installé dans un de nos logements, c'est là que les problèmens commencent pour le propriétaire. Il ne peut plus s'en débarrasser si ce cher locataire ne respecte pas les règlements... Et croyez-moi, ça arrive !

Vous choississez de ne pas faire faire d'enquête de crédit et de garder votre chien ! C'est votre droit le plus strict... mais subissez-en les conséquences, chère Madame. Et que vous ayez 52 ans et une job stable ne fait pas de vous quelqu'un qui ne ferait pas de troubles dans nos logements. En tout cas, moi je ne vous louerais JAMAIS un logement sans enquête (de crédit ou de toutes sortes) ...

Et si je pouvais lancer un message à TOUS les propriétaires... ce serait de faire des enquêtes sur TOUTES les personnes AVANT de louer un logement. Il en va de leur sécurité financière et de leur tranquilité d'esprit... même si ces enquêtes ne sont pas garantes de locataires sans reproche ! Mais au moins, en le faisant, on met toutes les chances de notre bord !

Au plaisir !

Elle m'a répondu ceci :

Merci pour votre explication et continuez de chercher des personnes parfaites pour vos logements qui a mon point de vue ne sont plus des etres humains et soit dit en passant vous mettez tous les locataires dans le meme panier. Je continuerai donc de chercher un proprietaire qui n'est pas parfait mais qui fera preuve d'un peu d'humanisme.

D'une locataire fiable et perseverante.

Je ne peux pas comprendre qu'il y ait des gens qui se croient au dessus de tout et qui pense que tout leur est dû... Tu ne peux pas faire un prêt à la banque, sans que ton crédit soit épluché dans tous les sens... Tu ne peux pas acheter rien à crédit, sans que ta vie soit presque mis sur la place publique.  Et parce que tu es propriétaire... tu devrais tout accepter sans rien demander en retour. Je ne crois pas, non ! Et l'âge n'est pas garante non plus de tranquilité ... j'en sais quelques choses !

Et oui, des locataires parfaits ça existe... j'en ai ! Reste à savoir si je suis une propriétaire parfaite... Faudrait que je fasses une enquête ;o)

À défaut de m'avoir permis de trouver un locataire, cette annonce aura eu le privilège de me laisser mettre les choses au clair... et de me défouler un peu ! Et ça m'a fait le plus grand bien !

À la prochaine !

5 commentaires:

  1. Ouille, c'est bon ça! Très fiere de toi mon amie! J'aimerais bien pouvoir trouvé les mots juste comme tu le fais si bien!
    Amitié DS

    RépondreSupprimer
  2. J'ADORE les chats et je fume. Et on se parle toujours... J'suis chanceux!

    RépondreSupprimer
  3. Tous tes points sont bon. Mais d'après moi, le problème est dans le choix tes mots.

    Plutôt que de dire "Parce que les fumeurs ne respectent pas le fait qu'on demande de ne pas fumer dans les logements... ou bien, s'ils le respectent, ils jettent leurs mégots de cigarettes dans la cour."

    Il aurait peut-être fallu que tu dises:

    "j'ai eu des mauvaises expérience avec des fumeurs (...) et pour ne pas me faire reprendre j'ai décidé de (...) malheureusement, les "bons fumeurs" payent pour les mauvais" (genre)

    À partir du temps ou tu dis "tous les" ou même "les", tu vas de buter à un mur car ton interlocuteur vas se braquer et rejeter l'ensemble de ton argumentation car il va se dire que de toute façon, tu ne fais que généraliser.


    Donne des exemples concrets. N'exclame pas de vérité universelle ("ils ne respectent rien"). Parle de ce qui t'es arrivé concrètement.

    Il plus facile pour l'autre de se mettre dans ta peau si tu racontes une histoire que si tu lances des affirmations qui semblent gratuite. Et plus facile de comprendre que tu ne veux pas te faire prendre de nouveau.

    Enfin, dans mon cas, ce serait plus facile :)

    J'ai beaucoup aimé l'exemple de l'emprunt sur la rue! C'est très graphique.

    RépondreSupprimer
  4. @ Diane ; Merci... ça me fait tellement de bien d'écrire, une vraie thérapie ;o)

    @ François: J'ai pas dit que je parlais pas aux gens qui fument ou qui ont des chats (un exemple, ma fille a les deux...). Dans mes logements, les chats sont acceptés... mais pas la cigarette. Et comment pourrais-je ne pas parler à mon mentor... Ciao et merci de me suivre.

    @ Pat: Merci de me remettre à l'ordre. Des fois, je me laisse emporter par mon sujet et mes émotions... T'as entièrement raison, je dois plus me centrer sur la réalité que sur les généralités extrèmes. quand je dis aux locataires que je dois faire des enquêtes de crédit, pour la plupart, ils comprennent... sauf ceux qui ont de quoi à cacher. Et ce n,est pas une généralité... c'est une réalité. ;o)

    RépondreSupprimer
  5. Si la loi du logement serait un peu plus strick comme en ontario (Toronto) qui est que: à la demande de location d'un appartement il y a une enquête de crédit automatiquement et en plus on doit payer un mois d'avance plus un autre mois avec chèque certifié au cas où la personne ferait des dommages ou quitterait la place sans prévenir. Il faut dire que sur le montant en réserve on reçoit les intérêts bancaire à chaque année. Souhaitons que cette loi soit appliquée au Québec ça éviterait beaucoup de problèmes... ça va venir ...

    RépondreSupprimer